diapo_chantier01.jpgdiapo_chantier02.jpgdiapo_chantier03.jpgdiapo_chantier04.jpgdiapo_chantier05.jpgdiapo_chantier06.jpgdiapo_chantier07.jpgdiapo_chantier08.jpgdiapo_chantier09.jpgdiapo_chantier10.jpgdiapo_chantier11.jpgdiapo_chantier12.jpgdiapo_chantier13.jpgdiapo_chantier14.jpg
expo02.jpgexpo01.jpg
Espaces en construction 2004
Performance photographique
29 janvier 2004 de 10h00 à 18h00, salle 31 à l’ESAD.
Dans le cadre de «Rien à cacher» évènement organisé par Marguerite Bobey

Cette performance a comme base de travail le chantier d’agrandissement de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg que j’ai suivi pendant près de deux ans.
J’ai pris des photographies à partir des salles du bâtiment donnant sur le chantier,
variant les points de vue, changeant de salle et d’étage. Chaque vue globale du chantier est
constituée d’une pellicule 36 poses avec laquelle je constitue un panorama.

Ce travail de prise de vue est constitué de 8 panoramas. Ma proposition dans le cadre de cette exposition est l’action de fusionner tous les panoramas ensemble.
Cette accumulation de panoramas s’organise par recouvrements successifs, image par image.
L’ordre dans lequel vont se succéder les images suit le déroulement du chantier. Ainsi, à chaque fois
qu’ une photographie viendra se rajouter à l’ensemble, je donnerai à voir des variations qui ne pourront exister que grâce à la fusion des panoramas entre eux.
J’obtiens alors un panorama global formé de plusieurs strates.

Dispositif
-une table
-une caméra
-un vidéoprojecteur
-un socle
-2 éclairages sur pied
-200 photographies soit 8 panoramas